INSTALLATIONS & CRÉATION NUMÉRIQUE



INSTALLATIONS DANS LA HALLE


INSTALLATIONS EN EXTÉRIEUR






LA LABOMÉDIA (ORLÉANS) | Cabinet de curiosités numériques

La Labomedia vous propose les dernières créations issues de son cabinet de curiosités numériques. Ce cabinet protéiforme aborde de façon malicieuse nos quotidiens en voie de numérisation intégrale et esquisse des futurotopies radieuses, loin de jeunes pousses moribondes.

Au programme donc, de la convivialité, des moyens de communication rétro-futuristes, et des ordinateurs qui tentent de se reproduire par ondes radio afin de perpétuer leur lignée.



COLLECTIF FAUX DÉPART & ATELIER TA (TOULOUSE)

Faux Départ est un living lab (un studio laboratoire de création) issu de la rencontre de graphistes, de scénographes, et de membres du hackerspace Tetalab désireux de mettre la technologie au service de la création artistique, de la médiation ou de la création d’objets interactifs.

Fondée en 2005, et installée dans son local rue des Jumeaux en 2013, l’association TA s’emploie à poursuivre ses objectifs de promotion de la création contemporaine en région à travers ces différents pôles d’activités : la revue Multiprise, les résidents de l’Atelier TA, TA Productions et TA édition. Le plus fort de leur activité se développe dans un espace de création, de construction et de fabrication de 600 m2. Un espace qui regroupe sous le même toit 15 artistes indépendants ou collectifs d’artistes. Il se mue parfois en espace de monstration.



01LIVIER BAUDU (BERLIN-SUR-SAONE)

L'artiste pluridisciplinaire 01ivier Baudu, a l'habitude de surprendre par son originalité et propose cette année de briller au sein de la programmation en proposant installations, performance, conférence-éclair, en se laissant la possibilité de bien d'autres surprises...

  • Poésinopinée

    Installation qui donne à voir Google translate en train de faire de la poésie. Surprenante poésie.

  • Le bazar et la cathédrale

    Il s'agit d'un stand d’œuvre d'art où l'artiste vends 1€ une photographie, une enveloppe ainsi que le code informatique utilisé pour réaliser l’œuvre d'art. Vous saurez tout !

  • Tolstoï VS Capitaliste

    Jeu vidéo développé pour le spectacle de ni gueux ni maîtres, de la compagnie des arracheurs de dents. Le jeu est installé dans le coffre d'une voiture plutôt de type BMW et les joueurs doivent crier dans des micros pour pouvoir contrôler leur personnage.

    Sont alors jetés, soit des billets de banque si c'est le Capitaliste, soit des colombes si c'est Léon Tolstoï. À vous de jouer, à vous de vous dévoiler !



COLLECTIF MIXART MYRYS (TOULOUSE)

  • DIANE TROUILLET | Jardin pour non humains

    Le jardin classique est un enclos et un paradis fantasmé à la fois. Il représente un espace de nature domestiquée, protégée, utile. Il délimite une partie du non-humain qui nous entoure et dont nous connaissons si peu de choses. A contrario, je souhaite présenter un autre jardin. En s’inspirant du jardin en mouvement de Gilles Clément, je veux montrer le vivant tel qu’il est, non statique, non contraint, diversifié et imprévisible. Ce jardin s’inspire de la friche, c’est un espace de vie laissé au libre développement des espèces qui s’y installent. Les énergies se mêlent : croissances, luttes, déplacements, échanges sans rencontrer les obstacles ordinairement dressés pour contraindre le vivant à la géométrie, à la propreté ou au principe culturel de l’espace.

    Ceci peut être déroutant, inattendu mais vise à ne plus considérer la nature comme un élément étranger ou économique. Face au désastre écologique, penser l’anti fin du monde impose de changer de modèle économique, culturel … et de revoir nos liens à notre milieu.

    Si la liberté des autres étend la mienne à l’infini, tendre vers la liberté nécessite de considérer la liberté non-humaine.

  • NAWRAS SHALHOUB, ANNLOR CODINA (Gaza, France) | Line

    LINE est un projet de hacking de frontières mettant en connexion 6 artistes palestiniens de Gaza et 6 artistes européens.

    Chaque artiste européen réalise un projet imaginé par et en relation avec un artiste palestinien et réciproquement, chaque artiste palestinien réalise un projet imaginé par un artiste européen en communiquant entre eux en privilégiant les outils open-source : plateforme d'échange de documents, visio-conférence,...

    Les 12 projets réalisés et les traces du processus de réalisation, constitueront deux expositions itinérantes de 6 projets chacune : une dans la bande de Gaza et une en Europe. Le contexte géopolitique actuel dans la bande de Gaza et les restrictions qui en découlent, entravent le déplacement de personnes et de matériaux à l’extérieur des 360 km2 de ce territoire. À travers ce projet nous affirmons qu‘il n’y a aucune frontière pour l’art !

    Artistes participants : Duaa Qista, Rana Batrawi, Majdal Nateel, Rehaf Batniji, Ruqaia Alulu, Shareef Sarhan, Alex Less, Genjo Selwa, Annlor Codina, Titos Kontou, Diane Trouillet, Na/Da.

  • CLAIRE CHOISNARD | Approche Sonore et bioluminescence

    L'installation est une approche sonore de la bioluminescence témoignant de la réponse au stress d’une culture de phytoplancton (Pyrocystis Fusiformis). Stimulées, via une interface numérique, les cellules produisent une lumière bleue naturelle qui par le biais d’une captation vidéo en temps réel est analysée et traduite en fréquences sonores.

    Claire est diplômée dans les arts graphiques et plastiques et est étudiante en master création numérique à l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Ses travaux sont des simulacres aux allures de cabinet d’absurdité, conjuguant le vivant et l’artificiel, l’apparence et l’essence, recréant des espaces où temps et matières sont indéterminés et invitant le public à bousculer son humanité et son individualité. Aux confluences entre les arts, les sciences et les technologies, elle se plaît au jeu de la création d’expériences, empruntant le langage d’une société hyper-industrialisée au service des désirs humains et au détriment de la nature.

    Claire Choisnard est également l’artiste invitée pour la création graphique de la THSF#10.

  • tTh | Images animés et timelapse

    Cet artiste intemporel à cheval sur les esthétiques et les cadres se jouera de nos sens lors de projection d'étranges et originales images animées dans l'espace central de la halle de Mix'Art Myrys. Ses expérimentations participent à révéler d’extraordinaires équations de la mise en frottement raisonnables de savoirs, savoir-faire, sensations, lectures et volonté de surprendre en toutes circonstances !

  • TREMZE, MEOS, DARK, GUTTER, NA/DA... | Scénographie et Graff

  • DIDIER BONNEMAISON, LOTH of the rig VALAT, XANO MARTINEZ, CLAUDIO NERVI, GÉRALDINE CHIAMPO | Music'n'Piss

    Expert en machines incongrues, Didier Bonnemaison invente Music’n’Piss, les urinoirs musicaux. Détournant la problématique quotidienne des festivals ou de la halle de Mix’Art Myrys, l’artiste, enrôlant quelques compères du collectif au passage, propose aux visiteurs, hommes ET femmes, de devenir, le temps d’un passage à l’urinoir, musicien de talent.



COLLECTIF PATCH_WORK (TOULOUSE)

  • MADO RODRIGUES | Organe partagé, les trois temps

    L’installation est composée d’un dispositif électronique qui la relie à un organe synthétique ; un cœur en latex dans lequel deux chenilles de Bombyx Mori (vers à soie) ont tissé leur cocon. D’autres éléments entourent l’organe et permettent de comprendre le processus d’habitation des Bombyx dans le cœur : trois écrans diffusent des restitutions vidéos des différentes étapes et des écrits poétiques.

  • MADO RODRIGUES | Kaléidoscope génétique, série photographique

    Ce travail photographique interroge le corps féminin objetisé, ce corps devenu décor, publicité, mais aussi la perte de son image dans la multiplicité des reproductions ainsi que des corps eux-même, identiques les uns des autres, à des échelles différentes. Par leurs assemblages numériques façon «kaléidoscope» ils sont devenus des motifs plus que des corps humains, rappelant ainsi l’imagerie biologique, celle des chromosomes du génome humain et par là, les analyses ADN qui définissent notre identité biologique.

  • MADO RODRIGUES | Reliques @cyborg, reliques vivantes

  • | Boites-images ou Moi-pas, série de photographies vivantes

    Chaque boîte-image contient du marc de café et du mycélium, la boîte est scellée par une impression photo de montages numériques. Pour se développer, le champignon doit traverser le papier plastifié par les trous préalablement percés avec des épingles, il va alors se répandre aux endroits ciblés de l’image comme par acupuncture en lui ajoutant une texture poudreuse en progression.

  • SALOMÉ GRILL | Part de nous

    Dans une installation croisant plusieurs média, venons construire peut être une part de nous. Le paysage n'est pas seulement un décor ou se situe l'action. Il constitue un ensemble de relations dans lequel nos corps s'inscrivent. Quand nos référentiels changent ces relations persistent. Dans cette forêt si éloignée il reste nos mémoires et nos histoires à venir et passée.

  • ALEXIS REGLE | MissingNo

    La mise en scène met en lumière un projet de jeu-vidéo questionnant le médium vidéo-ludique et des tentatives de dogmatisation scientifique s'imposant comme seul alternative à un changement de société. L'esthétique hybride les univers de la Cyber-punk et celle de la Dark Fantasy, mettant en relation croyance et idéologie religieuse à celle techno/scientifique. Le projet est une expérience vidéo-ludique, il interroge notre usage et notre dépendance hardware (matériel informatique) face à un marché très agressif, prônant encore une fois l'innovation à tout prix.

  • RAPHAEL BERGÈRE | Les Utopies Suspendues

    Les Utopies Suspendues sont des cabanes miniatures aériennes, légères, flottant au rythme du vent. Elles sont connectées pour former un village de cabanes en suspension et en expansion (de plus en plus de cabanes au fil des expositions). Une des cabanes a des racines qui tombent jusqu’au sol pour toucher la terre. Ces habitations rudimentaires sont construites avec du bois de récupération. Des sons, des lumières, ou des mouvement provoqués par des petits moteurs, viennent animer ces cabanes pour leur faire raconter des histoires, qui varient selon le lieu d’exposition. Mais à chaque fois, le spectateur ressent un sentiment de légèreté et d’élévation, tout comme un sentiment de gravité ou de fragilité, marqués notamment par le lien avec la terre et par l’impression qu’une chute est possible.

    Selon le lieu d’exposition et les interactions proposées, l’installation peut évoquer différentes formes d’émancipation, qu’elle soient domestiques, créatives, politiques, ou encore technologiques. Mais à chaque fois, il s’agit de poser un regard poétique sur nos manières d’habiter le monde, et sur les rapports que tissent entre eux les habitants. Ces cabanes sont aussi un point de rencontre dans l’imaginaire entre des modes de vie archaïques et des modes de vie à venir, à construire.



SARAH MUNRO, CHARLY CAILLAUX, THIERRY LAFFITTE et TRISTAN LUGINBUH (TOULOUSE) | Bruine

Bruine est un assemblage de rouages métalliques, d’un piano à eau, de marteaux mécaniques et de touches de lumière. Cette machine hydraulique s’anime lors de performances, plongées dans la pénombre, au moyen d’un clavier arrangeur, d’un synthétiseur modulaire et d’une console lumière.



YANNICK GOORDEN & FLORENT GALES (Toulouse) | Bloom

Cette installation propose une réflexion sur l'avenir de la planète: Un groupe de méduse se dévoile au visiteur ou chaque individu possède sa propre identité sous la forme d'un éclairage autonome. Il est proposé au visiteur d'interagir par le biais d'un capteur cardiaque. Le banc de méduse réagit alors à cette sollicitation.

Nous opposons le rythme serein de la méduse avec l'emballement provoqué par le rythme cardiaque du visiteur, image de l'activité excessive de l'homme qui vient polluer les océans.

Cette interaction amène le visiteur à se questionner sur son propre rôle et à savoir, comment l’Homme va se comporter, à présent, pour l’avenir de la planète.



FLORENT GALES (Toulouse) | La fessée électronique

Après la gifle animée vient la fessée électronique, ou comment apprendre en s’amusant à mesurer l’intensité d’une claque sur la fesse.



MÉDIATHÈQUE DE TOULOUSE (Toulouse) | Boom Box & Idiocracy machine

Le pole d'art Numérique de la Médiathèque de Toulouse participera à cette 10ème édition en proposant deux installations sonores : La Boom Box et La Idiocracy machine. Ils présenteront leurs expérimentations numériques et électroniques.



PAULLA (Pau) | PauLLAroïd

L'association Paloise vient tous les ans prêter mains fortes au THSF. Ils ramènent dans leurs bagages l'installation "PauLLAroïd" relatant chacune des éditions, et ce depuis plusieurs années.

L'installation a été développé en collaboration par PauLLA et le MIPS-LAB.



ALEEA (Occitanie) | Système de projection de films à l'aide dun vélo

L'association ALEEA présentera un système pour faire de la projection de films dont l'énergie est produite à l'aide dun vélo. Avis de recherche pour des court metrage!



LILIAN CHARDON (Villeneuve de Lauragais) | Installations et sculptures

Une série de sculptures viendra relater l'ensemble de l'engagement et des expérimentations artistiques de Lilian depuis de nombreuses années. Entre un electrovolt voltswagen, un combi pick up vw en cours d'étude pour transformation en véhicule électrique, un robot, tracker solaire, un embryon d'une charrette robotisée, la machine à coudre les ordinateurs, un vélo en bambou et bien d'autres encore.



GUILLAUME GODARD (Paris) | Dôme géodésique structure bois



FLORENT GALES (Toulouse) | Dôme géodésique structure métal



ALEEA (Occitanie) | Eolienne

Cette année, pour ce 10ème anniversaire, l'association ALEEA propose de ramener une bougie, une grande bougie même !

L'installation est une éolienne de 12 mètres de haut, de type piggott de 180W, construite pendant un stage avec l'assosiation Tripalium. Le mat occupe une place de 12m*12m au sol, pour les ancrages des haubans. Le parc batterie et l'électronique de fonctionnement est open-source, et sera présenté lors d'une conférence éclair.


SCÉNOGRAPHIE COLLECTIVE MIXART MYRYS | A.D. 2019, Neo-Myrys

(infos à venir)



DOM (Nimes) | Chill out (safe dom)

(infos à venir)